La liste des Éco'GestesVous souhaitez modérer votre consommation électrique, mais ignorez par où commencer ?

 

La démarche ÉcoWatt PACA vous propose des gestes faciles à réaliser en cas d’alerte mais aussi au quotidien.

 

Alors, même si vous avez déjà mis en place des réflexes à avoir pour consommer mieux, retrouvez d’autres Éco’Gestes pour compléter votre engagement.

Des gestes simples à effectuer au quotidien peuvent vous aider à diminuer votre consommation d’électricité. Qu’il s’agisse d’éclairage, de chauffage, de cuisson, ou autre, il est possible d’agir sur de nombreux facteurs. N’hésitez plus ! Ajustez votre mode de vie, revoyez vos habitudes et vos pratiques afin d’intégrer ces Éco’Gestes à votre quotidien.

Les Éco’Gestes EcoWatt PACA

Lors des alertes, dans votre quotidien ou pour améliorer votre environnement, découvrez les Éco’Gestes de la démarche en cliquant sur le bouton correspondant à vos besoins.

10alerte

10sobriete

amenager

 

De simples gestes peuvent faire une grande différence. Merci pour votre mobilisation !

Eco'Gestes en Vidéo

Parole-EcoWatt

Vous souhaitez partager vos Éco’Gestes ? N’hésitez pas à témoigner !

Pour toutes questions sur les économies d’électricité, des spécialistes sont à votre disposition dans les Espaces Info-Energie : 0 810 140 240 (appel gratuit depuis un poste fixe) ou http://www.renovation-info-service.gouv.fr.

 

L’impact des éco’gestes

impact eco-gestesOui, les Eco’Gestes que vous effectuez  ont une réelle incidence sur la courbe de consommation !

Ainsi, lors de la vague de froid de février 2012 lors duquel 5 alertes ÉcoWatt orange et une alerte rouge ont été déclenchées, une baisse d’environ 70 MW a été constaté sur les 2 départements concernées à l’époque (le Var et les Alpes Maritimes), soit l’équivalent de la consommation d’une ville comme Fréjus. L’impact de l’appel à la modération d’EcoWatt durant cette période d’alerte a représenté une réduction allant jusqu’à 3% de la pointe de consommation.

 

L’usage de l’électricité face aux éco’gestes

Pourquoi les Eco’Gestes nécessitent-ils un effort de la part de tout un chacun ? L’ADEME, dans le cadre d’une étude réalisée en décembre 2013 et qui s’intitule « Analyse sociologique de la consommation d’énergie dans les bâtiments résidentiels et tertiaires » nous l’explique.

  • Premier constat : « la logique majoritaire qui commande les pratiques domestiques liées à l’électricité est la recherche de confort. » Face à cette logique majoritaire, la posture qui consiste à mettre en priorité secondaire la notion de confort ne va pas dans le sens de la logique d’aujourd’hui, elle n’est pas portée par l’environnement social : « la sobriété repose sur un imaginaire encore négatif ».
  • Deuxième constat : « les usagers ont une connaissance trop limitée de leur consommation d’électricité pour guider leur action ». Comme le dit Céline Moquet, Conseillère Energie aire toulonnaise : « les gens ne savent même pas ce qui consomme et ce qui ne consomme pas. Ils ne le voient plus ». Procéder à un Eco’Geste signifie prendre conscience de sa consommation pour trouver les leviers permettant de la modérer à un instant T.
  • Troisième constat qui pèse dans le cadre d’un chauffage électrique : « malgré les multiples injonctions qui pèsent sur le choix de la température de chauffage, les français ne chauffent pas majoritairement à 19°C. La température idéale la plus souvent déclarée est 20°C […]. On observe de surcroît une demande croissante de chaleur : la température moyenne des logements serait passée de 19°C à 21°C entre1986 et 2003. »
  • Quatrième constat, qui rejoint notre paragraphe sur les appareils en veille : « on assiste à une déferlante d’appareils électroniques dans les logements […]. La diffusion des appareils mobiles (MP3, photo numérique, smartphone, tablette…) fonctionnant sur batterie contribue aussi à la hausse des consommations.

 

Le saviez-vous ?

consommation-moyenne-menage-francais-elctricite-specifique

Le poids du multimédia dans nos consommations électriques

Aujourd’hui, le poste multimédia représente la part la plus importante des consommations d’électricité spécifiques (électricité pour laquelle aucune autre source d’énergie ne peut être utilisée) des ménages avec 34% de la consommation totale.

 

L’impact des veilles de nos appareils électriques

Faites le jeu chez vous et au bureau : combien avez-vous d’appareil en veille dans votre maison ou au bureau ? Personne ne le sait vraiment, personne ne voit ces consommations cachées. Il y a une astuce pour traquer ces consommations : recensez tout ce qui donne l’heure… et demandez-vous si vous avez besoin d’autant d’horloges autour de vous…

Savez-vous d’ailleurs ce que représentent ces consommations cachées ? Selon une étude Enertech en date de février 2012, par logement, la puissance moyenne consommée par les appareils en veille est d’environ 60 W, soit un montant d’environ 50 euros par an et par ménage.

La solution facile pour lutter efficacement contre cette consommation cachée mais bien réelle : installer des multiprises interrupteurs et des programmateurs minuteurs pour maîtriser votre consommation notamment sur les créneaux horaires des alertes (entre18h et 20h).