Fév 2017 27

actu

Comment ÉcoW’activer son logement ancien ?

Posté dans Actualités

Vous connaissez par cœur les 10 ÉcoGestes en cas de pics de consommation électrique. Vous connaissez aussi les 10 gestes de sobriété énergétique…

Voici maintenant le super ÉcoGeste. Redoutablement efficace. Durablement économique. Moins simple à réaliser, mais pas si compliqué quand on est bien conseillé… C’est la rénovation énergétique de votre logement.

La principale dépense électrique d’une maison ou d’un appartement en France ? Le chauffage. Et de loin : 62 % de la facture y est consacrée(1). Ce chiffre pèse lourd dans les pointes de consommation électrique hivernale. Il éclaire aussi l’intérêt de la rénovation énergétique de l’habitat.

Précisons : rénover énergétiquement, ce n’est pas seulement rénover les installations énergétiques. Cela concerne tous les travaux qui permettent d’améliorer la performance énergétique du logement. En clair, diminuer la quantité d’énergie estimée ou consommée dans le cadre d’une utilisation normale de votre maison ou de votre appartement. Pour cela, de multiples interventions sont possibles : sur le chauffage bien sûr, mais aussi l’isolation, l’étanchéité à l’air, l’eau chaude sanitaire…

Baisser la dépense

De combien peut-on aujourd’hui réduire sa consommation d’énergie en réalisant une rénovation énergétique de son logement ? On peut aller jusqu’à – 80 %(2), dans le meilleur des cas. Ce qui revient quasiment à diviser par deux la facture énergétique… Bien sûr, ce n’est pas en changeant deux fenêtres que vous obtiendrez cette performance : elle implique une rénovation globale et un investissement important. Elle dépend aussi du potentiel de performance énergétique avant rénovation, ce qu’on appelle le « gisement » d’économies. En toute logique, les plus importants gisements sont dans les logements construits avant 1975, année de la première réglementation thermique. En Paca, c’est presque 6 logements sur 10, soit 1,56 millions de logements sur 2,7 millions recensés, dont près de la moitié sont chauffés par convecteurs électriques(3).

Comment faire ?

Depuis 2013 et le lancement par l’État du Plan de rénovation énergétique de l’habitat, les aides, incitations et accompagnements se sont multipliés. Les objectifs sont ambitieux (500 000 rénovations/an), ce qui implique de faciliter le passage à l’acte des particuliers. D’où la création, un peu partout en France, de plateformes territoriales de la rénovation énergétique (PTRE). En Provence-Alpes-Côte d’Azur, elles sont déjà 13, en activité, en préfiguration ou en expérimentation avec l’aide de l’ADEME. Leur vocation : vous permettre de prendre les bonnes décisions avec les bons conseils et les bonnes personnes. Les PTRE rassemblent pour cela tous les intervenants, de la sensibilisation à l’exécution des travaux, dans un service global : aide à la définition technique du projet de rénovation ; conseil sur le financement, mise en relation avec les professionnels, artisans, architectes, bureaux d’études, banques ; suivi/retour post-travaux…

Premiers résultats

En 2015, entre 25 300 et 28 000 logements privés, ainsi que 4700 logements sociaux, ont fait l’objet d’une rénovation énergétique dans la région(4). Aux deux tiers, ces rénovations peuvent être considérées comme performantes parce qu’elles intègrent des actions d’isolation sur au moins deux postes (murs, toitures, fenêtres…) ou permettent un gain énergétique dépassant 35 %. Soit plus de 20 000 logements qui pèsent désormais moins sur la consommation électrique régionale, notamment en période hivernale. Pourquoi pas ajouter le vôtre ?

> En savoir plus  

  1. Source EDF.
  2. Source ADEME/Espace Info>Énergie Rhône-Alpes.
  3. Source ADEME Provence-Alpes-Côte d’Azur
  4. Source Cellule régionale de la construction Paca.
Retour aux Actualités